Envie de ralentir le temps… Ou ma « slow life »

Envie de ralentir le temps… Ou ma « slow life »

En réalité je crois que j’ai toujours été attirée par la lenteur… Petite, on me disais à l’école que j’étais lente… Je n’écrivais pas assez vite, je rêvais en classe etc. … Plus tard, j’ai appris à accélérer le temps. J’ai choisi un métier dans lequel finalement la gestion du temps est essentielle, avec toutes les frustrations que cela entraîne… Quand je guide un groupe dans ma ville, j’aimerai pouvoir prendre le temps de lui montrer tout ce qui la rend exceptionnelle à mes yeux, mais non, je n’ai pas le temps… Les groupes passent les uns après les autres et le temps file…
En privé, c’est pareil… Ces derniers temps mon perfectionnisme a pris le pas sur mon aptitude naturelle à la lenteur… A tel point que je ne me reconnaissais plus. Cette Manon qui portait sur ses épaules une pression folle, qui étouffait au final dans une cabane un peu bordélique, qui avait peur d’oublier sans arrêt les choses et qui notait tout pour y penser… Ben cette Manon, c’est tellement pas moi en fait… J’ai, ces derniers jours (mois), eu un gros passage à vide, qui s’est soldé par grand nombre de douleurs physiques : les bras, le dos, les jambes, les pieds, la tête… Des douleurs qui me repliaient sur moi… Pas vraiment envie de sortir, de voir du monde… L’impression d’avoir un corps et de ne plus pouvoir s’en servir à seulement 34 ans…
Enfin le déclic est venu… Un jour, il y a quelques semaines, j’ai accompagné mon Prince qui avait mal au genou chez le médecin et j’en ai profite pour lui parler de mes douleurs de dos surtout et mon Prince pour lui parler aussi de mes genoux qui craquent… Chose étonnante, il a regarder mes dents… Et là, il m’a dit que visiblement je dois grincer des dents la nuit, que donc je dois être terriblement stressée… Et qu’il me fallait ralentir un peu le rythme !
Cette révélation a tourné depuis dans ma tête . J’ai cherché l’origine de mon anxiété (ça j’ai pas encore trouvé) mais j’ai compris beaucoup !
Cette vie qui passe trop vite, que je vois défiler bien trop vite à mon goût ne me convient pas ! C’est tellement peu moi ! J’ai donc pris cette grande décision : « lâcher prise sur le travail, ne plus m’imposer cette pression que même mes collègues ne s’imposent pas ! Et lâcher prise à la maison, prendre le temps de regarder mes poules picorer, mes chats dormir, mes plantes pousser, fleurir etc… M’émerveiller de chaque jolie chose que la vie m’offre… Et faire le choix de la qualité non pas de la quantité.

En illustration de ce billet un peu inhabituel en ce qui me concerne… Quelques photos prises hier, lors d’un repas entre amis aux cabanes… Ce fut la renaissance de ma « vie ralentie » !

20140609-154957-56997597.jpg

20140609-154957-56997316.jpg

20140609-154957-56997824.jpg

20140609-155213-57133571.jpg

20140609-154958-56998043.jpg

20140609-155213-57133340.jpg

Publicités

2 réflexions sur “Envie de ralentir le temps… Ou ma « slow life »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s